Photos récentes

Monde :


62 pays visités (27,5%)
Create your own visited map of The World

Canada :


6 provinces visitées (46,1%)
Create your own visited map of Canada

 

Humanitaire :

 

Galeries :

 

Sites aéronautiques :

 

Galeries "aviation":

 

Autres sites :

 

Météo :

 


Début - Page précédente - Page suivante - Fin


Moscou

9 septembre 2017

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) &emdash; 2017-519978

Kotelnicheskaya Embankment Building - Высотка на Котельнической набережной - Moscou - 22-07-2017.

22 et 23 juillet 2017. Tout de suite après le petit-déjeuner, nous quittons notre bateau en autocar pour cette première visite prévue au programme de notre séjour. Nous allons faire le tour panoramique de Moscou. Dès que nous embarquons sur l’avenue de Leningrad, je constate la variété architecturale des immeubles. Ce sera une constante dans la capitale russe.

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) &emdash; 2017-520129

Travaux - Moscou - 22-07-2017.

Au fur et à mesure que nous nous approchons du centre-ville, nous nous trouvons pris dans de nombreux chantiers de voirie, un peu comme à Montréal, sauf que les ouvriers, provenant essentiellement des anciennes républiques soviétiques d’Asie centrale, travaillent 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Ceci permet d’espérer que la ville aura de belles avenues pimpantes pour son anniversaire fêté tous les 5 septembre. À Montréal, par contre, à voir comment cela fonctionne, on va rester pris avec les chantiers ad vitam eternam, je pense. "Gros Denis" devrait demander à son homologue moscovite quelques conseils d’autant plus que les chaussées, les autoroutes et les échangeurs sont impeccables, même si les hivers sont tout aussi rigoureux que les nôtres.

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) &emdash; 2017-520009

Kremlin de Moscou - Московский Кремль - Place Rouge, Moscou - 22-07-2017.

Nous débarquons de l’autocar à la Place Rouge et, très grosse déception, une énorme scène et des estrades y sont installés pour un combat de boxe, ce qui gâche totalement ce site, théoriquement si grandiose. Néanmoins, nous en faisons le tour en écoutant attentivement les explications de notre guide qui nous abreuve d’informations.

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) : Magasins Goum - ГУМ &emdash; 2017-520105

Magasins Goum - ГУМ - Place Rouge, Moscou - 22-07-2017.

Un moment donné, nous recevons une demi-heure de temps libre. Nous nous précipitons dans les magasins Goum que Louise était impatiente de voir. Pour ma part, ce sera la découverte de cette journée, car j’ignorais totalement l’existence de ce magnifique et vaste centre d’achats de luxe qui occupe un des flancs de la Place Rouge. Il s’agit du plus beau complexe commercial qu’il m’est donné de voir. Sur trois étages, tout y organisé avec goût, tout y est propre et un parterre de fleurs orne le plancher du niveau inférieur. Je ne sais pas pourquoi, mais des touristes chinois font la queue à la première échoppe de glace à l’entrée du centre d’achat alors qu’il y en a plusieurs autres à l’intérieur !

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) &emdash; 2017-520144

Couvent de Novodievitchi - Новодевичий монастырь - Moscou - 22-07-2017.

Nous reprenons notre autocar et nous nous rendons maintenant au couvent de Novodievitchi. Celui-ci est en travaux et la plupart des édifices sont recouverts d’échafaudages. On nous demande un droit de photographier et, vu que beaucoup de choses sont en chantier, je préfère ranger mon appareil photo. Je pourrai, toutefois, l’utiliser dans un des bâtiments, où, ne me demandez pas pourquoi, il est permis de photographier sans devoir s’acquitter de la taxe requise. Au bout du compte, je trouve cette visite un peu longue pour pas grand chose. C’est ça l’inconvénient des tours organisés …

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) &emdash; 2017-520158

Église sur l’avenue Bolshaya Pirogovskaya - Moscou - 22-07-2017.

Après une escale dans un magasin de souvenirs et agent de change sur l’avenue Bolshaya Pirogovskaya, nous nous rendons au chic Crown Plazza pour le dîner, du poulet pané sur une couche de riz avec un peu de choux-fleur. Puis nous rentrons au bateau pour une petite sieste, car le décalage horaire se fait maintenant sentir.

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) &emdash; 2017-520273

Musée de la Guerre (Музей Отечественной войны) et musée Historique d’état (Государственный исторический музей) - Place Revolyutsii - Moscou - 22-07-2017.

Le soir, nous repartons en autocar pour une excursion destinée à découvrir le métro de Moscou et les illuminations de la ville. Je vous proposerai, d’ailleurs, une séquence de photos et un billet spécifiques à cette visite tout prochainement.

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) &emdash; 2017-520279

Théâtre Bolchoï (Большой театр) - Moscou - 22-07-2017.

Par contre, en ce qui concerne les illuminations, après avoir, malgré tout, photographié le théâtre du Bolchoï en sortant du métro, re-grosse déception : la Place Rouge est totalement inaccessible et des cordons de policiers en barrent l’accès probablement à cause du combat de boxe qui s’y déroule. Finalement, à partir de l’autocar, on tente l’une ou l’autre photo sans espérer grand chose. On effectuera, toutefois, un arrêt au Parc Podeby pour y admirer les fontaines illuminées avant de rentrer au bateau.

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) &emdash; 2017-520321

Park Pobedy (Парк Победы) - Moscou - 22-07-2017.

Le lendemain matin, nous repartons vers le centre-ville de Moscou en autocar. C’est dimanche et la circulation est fluide. Le but du déplacement : la visite du Kremlin ! Nous passons la sécurité à l’entrée et nous sommes juste à temps pour assister à la relève de la garde. Le protocole exécuté au pas de l’oie nous impressionne !

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) : Kremlin de Moscou (Московский Кремль) &emdash; 2017-520342

Relève de la garde - Kremlin de Moscou (Московский Кремль) - Moscou - 23-07-2017.

Nous pénétrons au sein de la forteresse. "Kremlin" signifie, d’ailleurs, "forteresse". Il s’agit quasi d’une ville intra-muros.

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) : Kremlin de Moscou (Московский Кремль) &emdash; 2017-520367

La Place du Sénat - Kremlin de Moscou (Московский Кремль) - Moscou - 23-07-2017.

Nous visitons, notamment, la cathédrale de la Dormition où la guide nous explique l’iconostase (un mot qui m’était totalement inconnu jusque-là !) et les différentes icônes qui la compose.

"Aérospatial au Kremlin" sur le blogue aéronautique.

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) : Kremlin de Moscou (Московский Кремль) &emdash; 2017-320377

Cathédrale de l'Archange-Saint-Michel - Архангельский собор - Kremlin de Moscou (Московский Кремль) - Moscou - 23-07-2017.

Cette excellente visite conclut notre découverte de Moscou. C’est certain qu’il y a un certain "goût de trop peu", que j’aurais aimé découvrir d’autres lieux de la capitale russe et de passer du temps à observer les différents styles architecturaux des bâtiments de la ville, notamment les impressionnants immeubles staliniens comme l’université ou l’hôtel Radisson, pour ne citer que ces deux exemples. Il faudra donc que je revienne un jour à Moscou, mais j’aimerais bien que ce soit en hiver pour y voir une autre facette de cette belle ville.

Pierre GILLARD: Moscou (Москва) : Kremlin de Moscou (Московский Кремль) &emdash; 2017-520463

Palais d’État du Kremlin - Государственный Кремлёвский дворец - Kremlin de Moscou (Московский Кремль) - Moscou - 23-07-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Photos : Moscou - Kremlin de Moscou - Magasins Goum.

"L'Ekranoplan de Moscou" sur le blogue aéronautique.


De Moscou à Saint-Pétersbourg avec le M/S Kandinsky

1er septembre 2017

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520609

M/S Kandinsky (en fait "Maksim Litvinov - Макси́м Литви́нов") - Ouglitch, Volga - 24-07-2017.

20 au 31 juillet 2017. Depuis des années, Louise rêvait d’effectuer une croisière fluviale de Moscou à Saint-Pétersbourg. Cet été, nous avons donc cassé notre tirelire et nous nous sommes payés ce fameux périple proposé par l’agence Chanteclerc qui contraste totalement avec nos habitudes de voyageurs "sacs à dos". Vais-je être capable de survivre à cette expérience de voyage hyper organisé où il n’y a pas grand place à la découverte spontanée ?

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520861

Oeuvre de Kandinsky offerte par le Musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg - M/S Kandinsky - Canal Volga-Baltique - 26-07-2017.

Notre bateau est le M/S Kandinsky, baptisé au nom du célèbre peintre Vassili Vassilievitch Kandinsky (Василий Васильевич Кандинский), dont nous avons déjà pu admirer quelques toiles lors d’une exposition qui s’était tenue il y a quelque temps au musée des Beaux-arts de Montréal.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520480

M/S Kandinsky - Canal de Moscou - 23-07-2017.

Ce navire est de dimensions modestes, surtout comparé aux méga-paquebots de croisière que l’on peut voir, par exemple, dans les Caraïbes, où jusqu’à 6000 passagers peuvent embarquer. Sur ces derniers, c’est certain que ma religion m’interdit de voyager, mais le Kandinsky ayant une taille plus "familiale" avec ses 196 passagers, je suis prêt à tenter l’expérience. Et puis, ne l’oublions pas, c’est aussi un vieux souhait de Louise qu’il me fera plaisir de partager avec elle.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520967

Souper russe à bord du M/S Kandinsky - Lac Onega - 26-07-2017.

La Russie étant depuis longtemps un pays que je désire découvrir, profitons alors de cette opportunité, surtout que Moscou et Saint-Pétersbourg sont des villes au passé chargé d’histoire que l’on ne peut absolument pas manquer. C’est aussi un pays où la culture est omniprésente et fait littéralement partie de la vie. Régulièrement, au cours de notre périple, nous assisterons à des numéros de chants traditionnels, de musique ou de danse réalisés par de petites troupes ou des moines orthodoxes, mais dont les performances seront absolument exceptionnelles. En matière d’arts, les Russes excellent.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520738

M/S Kandinsky - Rivière Cheksna (Шексна́), Goritsy (Горицы) - 25-07-2017.

À chaque débarquement et visite, on munit les passagers d’un audio-guide, une sorte d’interphone qui permet à un groupe d’écouter un guide dans une oreillette. Pour ma part, jamais je n’utiliserai ce dispositif quitte à manquer certaines explications du guide. En effet, la découverte d’une ville ou d’un lieu fait appel principalement trois de nos sens : la vue, l’odorat et l’ouïe. Alors, avec un guide qui vous noie de commentaires ininterrompus dans l’oreille, même s’ils sont certainement très pertinents et fort intéressants, vous perdez littéralement ce dernier sens et donc certaines perceptions … Toujours selon ma religion, bien entendu !

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520889

Magasin à touristes - Bruxelles - 03-07-2017.

Au cours de notre périple, plusieurs escales sont prévues entre Moscou et Saint-Pétersbourg. Pour quitter la capitale russe, nous empruntons le canal de Moscou avant d’embarquer sur la Volga. Sur celle-ci, nous effectuons un arrêt touristique à Ouglitch que je vous décrirai dans un billet séparé. Nous franchirons également de nombreuses écluses.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520833

M/S Kandinsky - Brouillard sur le canal Volga-Baltique - 26-07-2017.

Après avoir traversé l’immense réservoir de Rybinsk, nous nous engageons sur le canal Volga-Baltique. Mais, durant la nuit et au petit matin, notre bateau doit jeter l’ancre pour plusieurs heures à cause du brouillard. En effet, les règlements locaux interdisent à des navires de passagers de naviguer en condition de brouillard sur cette voie navigable.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520867

M/S Kandinsky - Canal Volga-Baltique - 26-07-2017.

Nous arrivons, dès lors, avec plus de cinq heures de retard à Goritsy où nous débarquons pour aller visiter le magnifique monastère Saint-Cyril-de-Kirillov. J’aimerai beaucoup cette visite, bien plus que la précédente à Ouglitch, comme je vous le commenterai dans un prochain billet.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520868

M/S Kandinsky - Canal Volga-Baltique - 26-07-2017.

Durant la nuit suivante, re-brouillard et re-perte de temps. Dans la matinée, on nous annonce que nous allons devoir passer l’étape de l’île de Kiji avec sa fabuleuse église de la Transfiguration-du-Saint-Sauveur pour pouvoir arriver à temps à Saint-Pétersbourg. Pour Louise et pour moi, c’est une énorme déception, car c’était un des attraits important de cette croisière. Mais, à titre de consolation, on nous informe que l’église est actuellement en cours de réfection sous les échafaudages et qu’il manque des morceaux. Il faudra, donc, que l’on revienne en Russie un jour pour la voir !

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520937

M/S Kandinsky - Lac Onega - 26-07-2017.

Durant la nuit, et sous la pluie, nous traversons le lac Onega et nous nous engageons sur la rivière Svir. Au petit matin, nous accostons à Mandroga, un village reconstitué, un brin "piège à touristes" comme je vous le raconterai dans un autre billet.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-703786

M/S Kandinsky - Chlisselbourg (Шлиссельбург) - Neva - 28-07-2017.

Enfin, après avoir traversé le lac Ladoga durant la nuit, au petit matin le M/S Kandinsky arrive au Chlisselbourg pour naviguer sur la Neva, le fleuve qui nous mène à Saint-Pétersbourg. Aboutir à cette ville fabuleuse est vraiment la cerise sur le gâteau. Pour moi, ce sera l’apothéose de ce voyage. Je vous décrirai nos visites également dans de futurs billets.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-522021

M/S Kandinsky - Saint-Pétersbourg - 30-07-2017.

Finalement, pour moi, le bilan de cette première croisière est essentiellement très positif. L’organisation était excellente et rien n’était laissé au hasard malgré quelques imprévus. Notre cabine, bien qu’exigüe (ce qui est normal sur un bateau !) était très confortable. Les repas étaient très bons, copieux et bien présentés même s’il ne s’agissait pas de haute gastronomie. Rien à dire, non plus, sur le confort général à bord.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-521136

Souper du Commandant - M/S Kandinsky - Rivière Svir - 27-07-2017.

J’ai aussi pu vivre dans le contexte hyper-organisé de ce genre de séjours auquel je ne suis pas habitué, même si, à certains moments, je ne me sentais pas tout à fait à ma place. Le prix de la croisière me semble très élevé par rapport à d’autres voyages que j’ai déjà réalisés. En effet, nous nous sommes rendus compte qu’il y a pas mal d’intermédiaires dans l’affaire … En effet, le bateau M/S Kandinsky est loué à une compagnie russe par l’agence française Rivages du Monde qui est représentée au Canada par Tours Chanteclerc qui a vendu la croisière et les vols Air France à Club Voyages J.M.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-521125

Souper du Commandant - M/S Kandinsky - Rivière Svir - 27-07-2017.

L’aspect probablement le plus désagréable du voyage a été la présence à bord d’un groupe de Français d’un certain âge (3ème en montant !) qui a littéralement empoisonné l’existence des autres passagers en étant un peu sans gène et parfois, même franchement déplaisant. C’est ainsi que Louise s’est fait demander par une Française de ce groupe de quitter son emplacement sur le pont parce qu’elle était trop grande et la gênait pour la photo qu’elle voulait prendre avec son appareil photo ridicule. Lors des activités, des conférences ou des ateliers organisés sur le bateau, ils passaient devant tout le monde et se précipitaient sur toutes les places disponibles lorsque celles-ci étaient limitées. De ce fait, Louise n’a pas pu assister à un cours de danse ainsi qu’à un atelier de fabrication de poupées russes. Alors quand une de ces françaises lui a fait la remarque habituelle au sujet de son "accent savoureux de nos cousins québécois", elle lui a rétorqué sèchement : "parce que vous n’en avez pas d’accent, vous ?" Je ne sais pas pourquoi, mais sa réplique a mis fin à la conversation !

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-521158

Les talents du bord - M/S Kandinsky - Lac Ladoga - 27-07-2017.

Heureusement, tous les Français du bord n’étaient pas à mettre dans le même panier, comme nos voisins de table à la salle à dîner, des gens absolument charmants et drôles. Il y avait aussi une belle représentation suisse avec qui nous avons souvent parlé et, même, été pris, en ce qui me concerne, pour un petit spectacle humoristique présenté un soir devant l’ensemble des passagers. Enfin, il y avait aussi France et Michel, les seuls autres Canadiens présents avec qui nous avons partagé beaucoup d’activités. Nous avons donc eu beaucoup de plaisir à rencontrer ces personnes-là.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-521141

Souper du Commandant - M/S Kandinsky - Rivière Svir - 27-07-2017.

Le personnel de bord a été absolument parfait. Le bateau M/S Kandinsky étant exclusivement réservé à une clientèle francophone, beaucoup de membres du personnel était en mesure de parler quelques mots en français, y compris les femmes de chambre. Quant au personnel de Rivages du Monde, Irina, Marina, Nathalie, Olga et Tatiana, il était vraiment dévoué, essayant continuellement de satisfaire les passagers et présentant bon nombre d’activités. Et puis quand il fallait trouver une solution de rechange suite aux retards ou au brouillard, il se démenait à fond malgré, parfois, quelques critiques et remarques de certains passagers dont vous devinerez aisément la provenance.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520531

Présentation de l’équipage - M/S Kandinsky - Canal de Moscou - 23-07-2017.

En bref, je dirais que cette croisière de Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky est à faire si vous voulez avoir, en toute quiétude, une bonne introduction à la Russie, à sa culture, à ses joyaux ainsi qu’à sa langue, sachant que les moments de liberté sont restreints et, bien entendu, si vous êtes en mesure d’accepter le côté onéreux de ce voyage. Pour ma part, maintenant que j’ai goûté à la Russie, je suis certain que j’y retournerai un jour, mais ce sera l’hiver pour en découvrir un autre aspect.

Pierre GILLARD: De Moscou à Saint-Pétersbourg à bord du M/S Kandinsky &emdash; 2017-520664

M/S Kandinsky - Réservoir de Rybinsk - 24-07-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos de Russie.


Bruxelles : de la gare du Midi à la gare du Nord

12 juillet 2017

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2017-611749

Manneken Pis - Bruxelles - 03-07-2017.

3 juillet 2017. Je retrouve Shahriar, un ancien étudiant de l’ÉNA, à la gare du Midi. Il est de passage par la capitale belge pour son travail et, comme il dispose de sa journée, je lui propose une visite du centre-ville. Fait particulier, Shahriar est la seule personne, mis à part ma compagne Louise, que j’ai eu l’occasion de rencontrer sur trois continents !

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2017-611754

Magasin à touristes - Bruxelles - 03-07-2017.

Par l’avenue de Stalingrad, la place Rouppe et la rue du midi, nous rejoignons la Grand-Place dont les dorures des façades des immeubles situés au nord sont resplendissantes avec le reflet du soleil. S’en suit l’étape obligée à l’estaminet de la Bécasse, situé au fond d’une petite ruelle (une "strotje") non loin de la Bourse, pour y déguster un savoureux Lambic, la spécialité de ce lieu typiquement bruxellois.

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2017-611768

Grand-Place - Bruxelles - 03-07-2017.

Nous remontons vers la Galerie de la Reine et, sur la petite rue des Bouchers, nous nous arrêtons pour le traditionnel moules-frites-bière, le tout pour 12€ … Difficile à battre ! La promenade digestive nous conduit ensuite au Palais Royal en passant par le Mont des Arts et le Coudenberg. Puis nous traversons le Parc royal (en fait le parc de Bruxelles de son vrai nom !) pour redescendre vers la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule dont nous faisons le tour. Nous sommes fort impressionnés par le travail de restauration de la chaire baroque du XVIIe siècle ainsi que par le splendide orgue Grenzing.

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2017-611780

Orgue Grenzing de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule - Bruxelles - 03-07-2017.

Sur la rue d’Arenberg, on s’arrête quelques instants à la KBC où je montre à Shahriar l’œuvre de l’architecte Victor Horta. Nous poursuivons notre chemin par la Bourse, la place de Brouckère, le Passage du Nord (dont une horrible bâche nous empêche de voir la belle verrière) pour aboutir sur la rue Neuve bondée en ce jour de soldes. Nous passons par la belle place des Martyrs pour visiter notre second site Horta de la journée : le Centre belge de la Bande dessinée.

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2017-611781

Centre belge de la bande dessinée - Bruxelles - 03-07-2017.

Retour sur la rue neuve, traversée de la place Rogier, nous prenons une Palm dans un café situé sur la rue du Progrès, ultime étape avant de reprendre le train à la gare du Nord chacun dans notre direction respective au terme de cette belle journée. C’est là que je me rends compte que j’ai bien aimé jouer au guide touristique, car on revoit des lieux où habituellement nous n’allons plus lors de nos séjours à Bruxelles.

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2017-611794

Quartier de la gare du Nord - Bruxelles - 03-07-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos de Bruxelles - Diaporama.

Information précédente au sujet de Bruxelles.


Première balade de l’année au parc Michel-Chartrand

6 mai 2017

Pierre GILLARD: Longueuil - Parc régional : 2017 &emdash; 2017-702714

Jeudi dernier, pour la première fois en 2017, j’ai été me promener au parc régional Michel-Chartrand. Il faut dire que, ces dernières semaines, la météo a été pourrie et, avant ça, durant l’hiver, les promeneurs ne sont plus les bienvenus depuis que des brillants penseurs ont imaginé réserver l’essentiel des sentiers strictement au skieurs de fond. Il me semble, pourtant, que ce parc devrait être ouvert à tous comme dans le passé; mais non, à Longueuil depuis deux ans, on privilégie certaines catégories de personnes, semblerait-il. Toujours est-il que, jeudi, il régnait un soleil à peine voilé donnant une lumière assez diffuse, intéressante à certains égards pour le photographe. Voici, donc, quelques clichés pris au gré de ma balade. Je dois dire que j’ai été assez surpris de la prolifération disgracieuse des cônes oranges, même dans un sanctuaire naturel tel que le parc régional; on se croirait presque sur certaines artères (continuellement) en réfection de Montréal !

Photos du parc régional : 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010.

Pierre GILLARD: Longueuil - Parc régional : 2017 &emdash; 2017-702635

Pierre GILLARD: Longueuil - Parc régional : 2017 &emdash; 2017-702680

Pierre GILLARD: Longueuil - Parc régional : 2017 &emdash; 2017-702703

Pierre GILLARD: Longueuil - Parc régional : 2017 &emdash; 2017-702725

Pierre GILLARD: Longueuil - Parc régional : 2017 &emdash; 2017-702738

Pierre GILLARD: Longueuil - Parc régional : 2017 &emdash; 2017-702755

Pierre GILLARD: Longueuil - Parc régional : 2017 &emdash; 2017-702757

Parc régional Michel-Chartrand - Longueuil, QC - 04-05-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur.

Information précédente au sujet du parc régional Michel-Chartrand.


Mémorial aux victimes du tremblement de terre en Haïti

8 avril 2017

Pierre GILLARD: Saint-Christophe - Mémorial aux victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 &emdash; 2017-519684

Mémorial aux victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 - Saint-Christophe - 16-03-2017.

16 mars 2017. Le long de la route nationale No. 1, au nord de Port-au-Prince, un monument commémoratif a été érigé à la mémoire des victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010. Louise connaissant personnellement l’une d’entre elles, Jean-Philippe, qui était membre des Nations Unies et qui a été enseveli lors de l’effondrement de l’immeuble où il travaillait, se devait de se recueillir quelques instants à cet endroit.

Pierre GILLARD: Saint-Christophe - Mémorial aux victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 &emdash; 2017-519693

Mémorial aux victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 - Saint-Christophe - 16-03-2017.

C’est ainsi, qu’au retour de notre excursion à Port-au-Prince, le guide a accepté que notre autobus fasse un léger détour pour la circonstance. Louise a également laissé une carte à la mémoire de Jean-Philippe parmi des couronnes et des fleurs déposées par d’autres personnes que le tremblement de terre a endeuillées.

Pierre GILLARD: Saint-Christophe - Mémorial aux victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 &emdash; 2017-519704

Mémorial aux victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 - Saint-Christophe - 16-03-2017.

Pierre GILLARD: Saint-Christophe - Mémorial aux victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 &emdash; 2017-519711

Mémorial aux victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 - Saint-Christophe - 16-03-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos du mémorial aux victimes du tremblement de terre de 2010.


La maison Dufort

6 avril 2017

Pierre GILLARD: Port-au-Prince - Maison Dufort (FOKAL) &emdash; 2017-519582

Maison Dufort - FOKAL - Port-au-Prince - 16-03-2017.

16 mars 2017. Dans le billet précédent, je vous disais que nous avions visité à Port-au-Prince une maison "pain d’épice" ou "Gingerbread" qui avait été récemment restaurée : la maison Dufort. Celle-ci, qui n’a rien à voir avec le seul "vrai" journaliste de Radio Canada, avait été endommagée lors du séisme du 12 janvier 2010.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince - Maison Dufort (FOKAL) &emdash; 2017-519570

Maison Dufort - FOKAL - Port-au-Prince - 16-03-2017.

Entre 2012 et 2016, sous l’égide du World Monuments Fund, elle a été le théâtre d’un chantier-école visant à profiter de sa reconstruction pour enseigner aux Haïtiens les techniques de restauration qui leur permettront, par la suite, de poursuivre la remise en état d’autres de ces maisons faisant partie du patrimoine de Port-au-Prince. Le résultat est absolument époustouflant sachant aussi, que des dispositifs antisismiques ont été implantés dans la structure de la maison sans trop modifier son aspect initial.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince - Maison Dufort (FOKAL) &emdash; 2017-519579

Maison Dufort - FOKAL - Port-au-Prince - 16-03-2017.

Cette initiative fort intéressante a été possible grâce à la collaboration de plusieurs partenaires dont les principaux sont : Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), Prince Claus Fund (PCF), l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN) et l’Institut du Patrimoine wallon (IPW). À la lecture de plusieurs documents, on peut noter l’implication très active des formateurs de cette dernière institution tant pour le programme de formation des artisans que pour trouver des solutions techniques simples, peu coûteuses et fiables pour redonner à la bâtisse toute sa solidité et son lustre d’antan.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince - Maison Dufort (FOKAL) &emdash; 2017-519581

Maison Dufort - FOKAL - Port-au-Prince - 16-03-2017.

Pour en connaître davantage au sujet de toutes les étapes de la reconstruction de la maison Dufort, je vous suggère de lire ce document PDF diffusé par le World Monument Fund, car il est vraiment très intéressant.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince - Maison Dufort (FOKAL) &emdash; 2017-519584

Maison Dufort - FOKAL - Port-au-Prince - 16-03-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos de la maison Dufort.


Port-au-Prince et Pétion-Ville

3 avril 2017

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519528

Port-au-Prince - 16-03-2017.

Disons-le d’emblée, contrairement à l’idée que l’on peut s’en faire, se promener dans le centre de Port-au-Prince n’est pas dangereux pour le touriste ! Bien entendu, comme partout ailleurs, il ne faut pas tenter le diable et demeurer dans les secteurs sécuritaires. Je vous dirais, même, que déambuler à Port-au-Prince est moins stressant qu’à Montego Bay en Jamaïque, par exemple. Ce préliminaire étant dit, débutons la visite …

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519543

Restes d'affiches électorales - Port-au-Prince - 16-03-2017.

16 mars 2017. Notre premier arrêt se déroule dans un quartier connu pour ses "maisons pain d’épice", des demeures cossues de l’époque. Beaucoup d’entre elles ont résisté au tremblement de terre. Eh oui, tout ne s’est pas effondré à Port-au-Prince comme certains aiment le laisser croire. Par contre, beaucoup sont abandonnées car le coût de leur rénovation est exorbitant pour leurs propriétaires. Certaines sont, nous a-t-on dit, parfois détruites par des incendies aux "causes accidentelles", car une reconstruction est beaucoup moins onéreuse qu’une remise en état. Nous visitons l’une d’entre elle magnifiquement restaurée; il s’agit de la Maison Dufort dont je vous parlerai dans un prochain billet.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519540

Maison "pain d'épice" - Port-au-Prince - 16-03-2017.

Nous nous rendons ensuite au musée du Panthéon national haïtien (MUPANAH). Des groupes d’écoliers en uniforme attendent patiemment de pouvoir rentrer. Leur calme et leur discipline contrastent avec ce que l’on peut voir habituellement au Québec ! Une fois à l’intérieur du musée, vous serez sans aucun doute impressionnés par l’architecture et l’organisation de celui-ci, même s’il n’est pas gigantesque. La qualité des présentations au sujet de la triste histoire d’Haïti vous émerveillera. Vous pourrez même voir une ancre ayant appartenu à la "Santa-Maria", la caravelle de Christophe Colomb ! À la suite, d’ailleurs, de sa découverte d’Haïti, les Espagnols décimeront les populations indigènes au nom du Roi et du Christ (pas certain que ce dernier ait apprécié cette opération !) sur toute l’île d’Hispaniola. Par la suite, une fois l’Île fractionnée en deux, du côté français, ce fut l’ère de l’esclavage, avec des millions de Noirs déracinés de leur Afrique natale, jusqu’à la révolte de 1803 qui amena à l’indépendance de 1804. Par la suite, il y eut des hauts et des bas incluant une brève occupation américaine en 1915 qui fut très vite repoussée. Quant à l’histoire plus récente, je vous en ai déjà parlé.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519561

Restaurants et boutiques - Port-au-Prince - 16-03-2017.

De l’autre côté de la rue Oswald Durand se trouvait le palais présidentiel. Celui-ci ayant été anéanti lors du tremblement de terre de 2010, l’espace a été nettoyé de ses gravats et est actuellement ceinturé d’une palissade en attendant une hypothétique reconstruction. Un peu plus loin, on note la construction de nouveaux bâtiments administratifs pour remplacer ceux qui ont été détruits toujours dans ce même tremblement de terre. Il faut dire, qu’il s’agit d’une des zones de Port-au-Prince parmi les plus touchées par celui-ci. Un peu plus loin, la cathédrale attend encore sa restauration.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519616

Marché de Fer - Port-au-Prince - 16-03-2017.

Nous arrivons maintenant au Marché de Fer. Inspiré par les constructions de Gustave Eiffel, il est constitué de deux immenses halles bondées d’échoppes séparées par d’étroits couloirs de circulation. Au centre, se trouve le porche d’entrée surmonté de deux tours. Pour visiter le marché sans être importuné, le plus simple est de louer les services d’un "guide". Attention, il faut en choisir un qui vous semble avoir une certaine autorité et de bonnes connaissances de ce qui est proposé, sinon ils vont être trois ou quatre attachés à vos basques et à quêter vos précieux dollars sans que vous aillez pu obtenir la moindre information valable. Pour notre part, nous avons engagé un grand gaillard costaud qui nous guide parfaitement dans la halle réservée à l’alimentation et aux produits domestiques. Louise, qui adore ce genre d’endroits, se prend pour Julie Laferrière dans l’émission "marchés sur terre" diffusée sur TV5 ! Invariablement, le dialogue avec les tenanciers des échoppes ainsi qu’avec notre guide est culturellement fort enrichissant. Ce sera, d’ailleurs, le point fort de la journée question "échanges avec la population locale". C’est là aussi que l’on constate que les Haïtiens sont des gens fort accueillants si l’on respecte leurs façons de procéder.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519612

Marché de Fer - Port-au-Prince - 16-03-2017.

Le quartier situé autour du Marché de Fer est, lui-même un marché ! Tous les espaces libres situés sur les trottoirs ou les terrains vagues encombrés de résidus de gravats d’immeubles effondrés durant le tremblement de terre sont occupés par des marchands. La circulation automobile dans les rues, vous l’imaginez, est des plus chaotiques !

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519640

Boulevard Jean-Jacques Dessalines - Port-au-Prince - 16-03-2017.

Nous roulons, maintenant, en direction de Pétion-Ville, en banlieue de Port-au-Prince. Pour s’y rendre, il faut monter sur les hauteurs où les maisons sont littéralement accrochées à flanc de colline. De manière assez étonnante, mis à part l'hôtel Montana, il n’y a pas eu de dégâts majeurs à cet endroit lors du tremblement de terre, nous dit-on. C’est un endroit un peu plus huppé. C’est là, à l’Habitation Turpin, que nous prenons notre dîner, un buffet typiquement créole préparé par la patronne allemande des lieux. Cette dernière a voulu donner un cachet historique à son restaurant, déjà simplement par le nom, car ce serait à partir de l’Habitation Turpin que la révolte des esclaves aurait débuté en 1803. À l’intérieur, on peut admirer un très beau portrait de Toussaint Louverture, connu en Haïti comme étant un libérateur de l’oppression française, parmi une petite collection d’objets anciens fort intéressants.

Pierre GILLARD: Pétion-Ville &emdash; 2017-519658

Pétion-Ville - 16-03-2017.

Après le repas débute la route du retour. Nous traversons les quartiers de Delmas, une autre ville banlieue de Port-au-Prince. Celle-ci est, disons-le, bien plus modeste que ce que nous avons pu voir sur les hauteurs de Pétion-Ville. Beaucoup de foyers, par exemple, n’ont pas accès à l’eau courante. Un moment donné, nous passons devant un terrain vacant bordé d’une belle clôture où il est inscrit en grand : "ici, bientôt une caserne de sapeurs-pompiers" ! Un symbole de l’espoir d’une vie meilleure ? Les rues ne sont pas en très bon état, pire même que celles de Montréal ou de Longueuil ! La sortie de la ville prend du temps car il y a de nombreux "blocus", ce que nous appelons des "bouchons de circulation".

Pierre GILLARD: Pétion-Ville &emdash; 2017-519670

Habitation Turpin - Pétion-Ville - 16-03-2017.

Sur la route du retour vers Montrouis, à Saint-Christophe, nous effectuerons encore une brève halte au mémorial des victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010, mais je vous en reparlerai dans un prochain billet.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519523

Port-au-Prince - 16-03-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos : Port-au-Prince - Pétion-Ville.


Montrouis

1er avril 2017

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519410

Montrouis - 15-03-2017.

15 mars 2017. Ce matin, nous partons à la découverte de la petite ville de Montrouis et de ses alentours où nous séjournons. Notre parcours débute au musée Ogier-Fombrun et immédiatement nous empruntons un chemin parmi les rizières ainsi que les plantations de bananiers et de manguiers. Tout au long de la promenade, le guide nous explique les différentes vertus thérapeutiques de plusieurs plantes au point que nous avons l’impression d’être au cœur d’une pharmacie 100% naturelle !

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519414

Montrouis - 15-03-2017.

Nous arrivons à un point d’eau. Des femmes et des hommes vont et viennent avec d’énormes bidons de plastique chargés en équilibre sur leur tête. Il faut dire qu’une majorité d’Haïtiens ne disposent pas de l’eau courante, même souvent en ville. La corvée de l’eau est donc une nécessité de survie. Un peu plus en aval, quelques femmes font leur lessive à l’ancienne. Vous avez compris que l’acquisition d’électroménagers est également hors de portée financière de la plupart des ménages haïtiens. Nous y penserons la prochaine fois que nous lancerons une brassée en appuyant simplement sur un bouton ou que, plus simplement, nous ouvrirons un robinet !

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519427

Montrouis - 15-03-2017.

Bien entendu, tout au long de notre promenade, des enfants se joignent à nous. Lorsqu’on leur demande pourquoi ils ne sont pas à l’école, la réponse est simple : parce que nos parents n’ont pas les moyens de nous payer les fournitures scolaires requises. Et de fait, même si l’école publique est gratuite, il ne s’agit que de l’accès qu’il l’est; le reste est à acheter. Bien entendu, nous avons tous apporté avec nous l’un ou l’autre cahier ou carnet, des crayons de couleur ainsi que quelques jouets pour les plus jeunes à distribuer. Ici, je dois dire que j’ai un peu de mal à suivre … En effet, des groupes de touristes passent systématiquement plusieurs fois par semaine à cet endroit et, invariablement, laissent tous un peu de matériel ou des jouets pour aider ces enfants défavorisés. Ne serions-nous pas en train de créer de mauvaises habitudes de mendicité ? Je dois dire que j’ai des craintes.

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519447

Montrouis - 15-03-2017.

Louise et moi distribuons quelques affaires pour être dans la norme, mais la grosse partie du butin du pillage de notre Dollorama local sera écoulée "à la cubaine", c’est à dire par les femmes de chambre, avec un petit mot leur signifiant que c’est pour leurs enfants, leurs neveux ou nièces, ou encore les enfants de leurs voisins qui sont dans le besoin.

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519454

Maison de prêtre vaudou - Montrouis - 15-03-2017.

En chemin, nous nous arrêtons à la maison d’un prêtre vaudou. Il faut savoir qu’à Haïti, rares sont ceux qui ne pratiquent pas le culte vaudou, même de manière sporadique, au point qu’il est considéré comme l’une des trois religions principales du pays.

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519462

Montrouis - 15-03-2017.

Un peu plus loin, des hommes, et même des femmes, cassent de grosses pierres pour en faire de petits cailloux à l’aide d’une masse qui semble bien lourde. Une fois arrivés au bord de la mer, nous assistons au déchargement de trois barges à voile chargées de sacs de sel qui sont transportés jusqu’au rivage par les navettes d’une barque propulsée à la godille.

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519464

Montrouis - 15-03-2017.

Nous prenons un autobus et nous allons visiter le marché animé de Montrouis. Petite remarque pour les photographes : ne photographiez jamais personne en Haïti sans obtenir son consentement préalable, ceci vous évitera bien des ennuis. Rassurez-vous, je ne m’y suis pas essayé, même si, souvent, comme sur ce marché, c’est bien tentant !

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519471

Montrouis - 15-03-2017.

Dernière étape de notre matinée à Montrouis : le musée Ogier-Fombrun situé à une centaine de mètres de Moulin sur Mer. Cette visite nous conduit, notamment, à prendre connaissance de ce que c’était l’esclavagisme sous la domination française qui a mené au soulèvement de 1803. Construit tel un moulin à sucre de l’époque, ce musée est de toute première classe ! Je vous suggère de consulter son site Internet pour en apprendre un peu plus et, peut-être, vous donner le goût de le visiter lors d’un prochain séjour sur la côte des Arcadins.

Pierre GILLARD: Montrouis - Musée Ogier-Fombrun &emdash; 2017-519368

Musée Ogier-Fombrun - Montrouis - 15-03-2017.

Pierre GILLARD: Montrouis - Musée Ogier-Fombrun &emdash; 2017-519484

Musée Ogier-Fombrun - Montrouis - 15-03-2017.

Pierre GILLARD: Montrouis - Musée Ogier-Fombrun &emdash; 2017-519492

Musée Ogier-Fombrun - Montrouis - 15-03-2017.

Pierre GILLARD: Montrouis - Musée Ogier-Fombrun &emdash; 2017-419496

Musée Ogier-Fombrun - Montrouis - 15-03-2017.

Pierre GILLARD: Montrouis - Musée Ogier-Fombrun &emdash; 2017-519503

Musée Ogier-Fombrun - Montrouis - 15-03-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos : Montrouis - Musée Ogier-Fombrun.


Moulin sur Mer

30 mars 2017

Pierre GILLARD: Montrouis - Moulin sur Mer &emdash; 2017-519307

Moulin sur Mer - Montrouis - 12-03-2017.

12 au 19 mars 2017. Dans l’offre proposée par notre fournisseur favori de séjours dans le sud, Vacances Transat, il y avait quatre options de sites de villégiature situés en dehors des environs immédiats de Port-au-Prince. L’un d’entre eux était le Royal Decameron et les trois autres ne semblaient pas appartenir à un gros groupe international. En feuilletant le catalogue et en furetant sur Internet, notre choix s’est porté sur "Moulin sur Mer", un site établi à Montrouis sur la côte des Arcadins et de taille plus modeste que le Royal Decameron. Et je dois dire que nous n’avons pas été déçus de cette décision …

Pierre GILLARD: Montrouis - Moulin sur Mer &emdash; 2017-519347

Moulin sur Mer - Montrouis - 12-03-2017.

La caractéristique première de Moulin sur Mer est, probablement, son calme. Pas de tapage nocturne et lors de notre séjour, le site était surtout fréquenté par des groupes de jeunes Américains qui avaient des activités à l’extérieur durant la journée, ce qui faisait que Louise et moi avions régulièrement "notre plage" à nous tout seuls. Parfois, nous avions à la partager avec un couple, tout au plus … Même durant le week-end où il y a un peu plus d’affluence, rien ne vient vraiment troubler la quiétude des lieux.

Pierre GILLARD: Montrouis - Moulin sur Mer &emdash; 2017-519353

Moulin sur Mer - Montrouis - 13-03-2017.

Ensuite, le site lui-même est magnifiquement aménagé avec plusieurs étangs, des œuvres d’art, des oies, un columbarium, une grande cage abritant deux singes et, même, ce que je qualifierais d’un monument aux morts : un vieux canon et ses boulets face à un mât porte-drapeau ! Un jardinier passe ses journées à tailler les arbustes et à prendre soin des ornements floraux tandis qu’une équipe d’entretien maintien l’ensemble propre. Le sable des plages est même ratissé chaque jour ! Et dès que l’on s’éloigne de celles-ci en nageant dans la mer d’une vingtaine de mètres équipé d’un masque et d’un tuba, on peut voir deux magnifiques bancs de coraux où tournoient une multitude de petits poissons colorés tout en flottant en surface ou en effectuant un peu d’apnée. Le monde de Cousteau à portée de main sans effort !

Pierre GILLARD: Montrouis - Moulin sur Mer &emdash; 2017-519725

Moulin sur Mer - Montrouis - 18-03-2017.

Les chambres sont impeccables et spacieuses. Les services et activités proposés sont semblables aux autres "tout inclus". Le personnel est d’une gentillesse et aux petits soins avec la clientèle, j’aurais même tendance à dire, une coche au-dessus des autres complexes hôteliers que nous avons fréquentés dans "le sud" ces dernières années.

Pierre GILLARD: Montrouis - Moulin sur Mer &emdash; 2017-519344

Moulin sur Mer - Montrouis - 13-03-2017.

Vu qu’il n’y avait pas grande fréquentation lors de notre séjour, tous les repas avaient lieu sous forme de buffets, probablement assez répétitifs et au choix quelque peu limité. Par contre, la qualité des mets proposés était, selon moi, supérieure également à ceux des autres "tout inclus" que nous avons déjà fréquentés. Il est possible également de manger à la carte et l’une des spécialités de Moulin sur Mer est le plat de langoustines que viennent goûter même des vacanciers d’autres complexes hôteliers des environs.

Pierre GILLARD: Montrouis - Moulin sur Mer &emdash; 2017-702153

Départ en plongée - Moulin sur Mer - Montrouis - 18-03-2017.

Bref, nous recommanderions le site de Moulin sur Mer à quiconque aurait envie de découvrir une très belle facette d’Haïti dans le calme et le confort d’un cadre magnifique de vacances à la plage.

Pierre GILLARD: Montrouis - Moulin sur Mer &emdash; 2017-519744

Moulin sur Mer - Montrouis - 18-03-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos du complexe Moulin sur Mer.


En Haïti

28 mars 2017

Pierre GILLARD: Montrouis - Moulin sur Mer &emdash; 2017-519351

Moulin sur Mer - Montrouis - 13-03-2017.

12 au 19 mars 2017. "Où allez-vous durant la semaine de relâche ?" "À Haïti !" Suite à cette réponse, mon interlocuteur aura, en général, l’une des deux réactions suivantes : "Ah bon …" est la première, sous entendant "je ne savais pas qu’il y avait du tourisme en Haïti". Quant à la seconde "moi, on ne m’aura jamais là-bas !", elle laisse transparaître un malaise certain au sujet de la sécurité dans ce pays. Ces deux attitudes démontrent une méconnaissance totale de la réalité et elles sont très certainement dues, à la décharge de mes interlocuteurs, à l’influence de la majorité des médias occidentaux qui ont donné une image misérable à ce pays qui fut autrefois la Perle des Caraïbes.

Pierre GILLARD: Haïti vu du ciel &emdash; 2017-519245

Région de Grande Rivière du Nord - 12-03-2017.

C’est vrai qu’Haïti n’a pas été gâtée par le destin. Bien que l’indépendance fut acquise des Français en 1804 après une sombre période d’esclavagisme et l’extermination des populations autochtones par les Espagnols, son histoire récente est teintée de dictatures, notamment avec la famille Duvalier, de corruption et de cataclysmes naturels, dont le tremblement de terre du 12 janvier 2010, un événement d’une infinie tristesse qui aurait causé la mort de 300.000 personnes et engendré des millions de sans-abris. Ces nombres sont, toutefois, contestés, car ils auraient volontairement été "gonflés" afin de favoriser l’aide humanitaire selon ce que l’on nous a dit. D’autres sources citent le chiffre de 200.000 morts, mais, peu importe, il s’agit d’une épouvantable catastrophe qui ne peut laisser indifférent. Les ouragans, également, laissent dans leur sillage désespoir et désolation parmi la population haïtienne de presque 11 millions d’habitants. Matthew, en octobre 2016, a ainsi causé la mort d’un millier de personnes.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519634

La vie a repris le dessus - Boulevard Jean-Jacques Dessalines - Port-au-Prince - 16-03-1017.

Évidemment, chaque fois qu’un malheur frappe Haïti, les médias internationaux débarquent par centaines et font leurs choux gras de la misère vécue par les Haïtiens avant même l’arrivée de l’aide humanitaire. Une fois le sujet épuisé, ils s’en vont à la conquête d’autres calamités dans le monde. Par ailleurs, certaines personnes ont une opinion non fondée au sujet des Haïtiens comme quoi ceux-ci seraient de nature violente. Ils ont entendu que, lu que sur les médias sociaux et, donc, c’est parole d’Évangile. Ce sentiment est d’autant plus renforcé si vous consultez le site "voyage" du gouvernement du Canada (qui est en fait un parapluie à fonctionnaires peureux). Il en résulte, donc, les deux attitudes dont je vous parlais plus haut.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519563

Écolières à Port-au-Prince - 16-03-2017.

Lorsque l’on arrive à l’aéroport international de Port-au-Prince Toussaint-Louverture, dès la sortie du contrôle des passeports, on est pris par la musique des musiciens "troubadours" qui vous accueille avec un petit air de fête caribéenne. Mais, directement après, vous allez vous faire arnaquer par différents employés ou prétendus employés qui vont s’occuper de faire passer vos bagages à la douane ou les porter à votre autobus. Pour Louise et moi, ce sont ainsi 15 dollars qui sont ainsi laissés en bakchiches divers. Certains pourraient râler de s’être ainsi faits piéger et, en d’autres lieux, c’aurait été probablement mon cas. Mais, ici, en Haïti, je me dis qu’il s’agit "d’un investissement sans retour escompté dans l’économie locale" qui va peut-être aider l’un ou l’autre.

Pierre GILLARD: Port-au-Prince (et environs) &emdash; 2017-519287

Chancerelle - 12-03-2017.

Dès que l’autobus quitte l’aéroport pour aller rejoindre la route nationale numéro 1, nous longeons quelques quartiers défavorisés. Pour ma part, ce n’est pas la première fois de ma vie que je suis directement confronté à la vision de la pauvreté. Je ne pense pas que ce soit quelque chose à laquelle on puisse s’habituer. À chaque fois, la même question me trotte dans la tête : qu’est ce qui fait que le sort te fait naitre du côté des plus nantis plutôt que du côté des plus démunis ? Qui est responsable de cette injustice ? Il est étonnant qu’en 2017, le problème de la pauvreté internationale ne soit pas encore résolu, l’homme étant sensé être doué d’intelligence. Mais c’est vrai que plus de 50% des richesses mondiales sont possédées par moins de 1% des habitants de la Terre. À la vue de cette triste constatation, l’intelligence serait donc essentiellement utilisée au profit du gain de capital. En Haïti, sachez que vous serez amenés à côtoyer la pauvreté, mais vous ne verrez jamais quelqu’un soufrant de malnutrition. Par ailleurs, vous pourrez aussi noter des concessionnaires d’automobiles prestigieuses, comme Porsche, par exemple, prouvant qu’il existe aussi une partie de la population haïtienne plutôt aisée.

Pierre GILLARD: Pétion-Ville &emdash; 2017-519676

Pétion-Ville - 16-03-1017.

Un autre aspect qui peut paraître désagréable lorsque l’on visite Haïti sont les innombrables immondices que vous allez voir pratiquement partout. Ce sera une habitude à prendre en attendant que le gouvernement décide de mesures adéquates pour littéralement nettoyer le pays.

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519434

Montrouis - 15-03-2017.

Depuis 2013, sous l’ancienne présidence, le tourisme a commencé à se développer en Haïti. En effet, pourquoi ça ne marcherait pas autant à l’ouest de l’île d’Hispaniola qu’en République Dominicaine à l’est de celle-ci ? C’est ainsi que, depuis, Haïti se retrouve dans les catalogues des principaux fournisseurs de "voyages dans le sud", même si l’offre est encore relativement restreinte. La côte des Arcadins, située à environ une heure et demie de route de Port-au-Prince, est un bel exemple d’endroit magnifique où le tourisme ne demande qu’à se développer au plus grand bénéfice de la population locale. C’est là que nous allons résider durant une semaine.

Pierre GILLARD: Montrouis - Moulin sur Mer &emdash; 2017-519324

Moulin sur Mer - Montrouis - 12-03-2017.

Les Haïtiens que vous croisez en marchant dans la rue vous salueront et vous lanceront un "bonjour" spontané, à moins que ce soit un "bonsoi’" en créole, qui est valable quasi toute la journée. Le touriste est respecté en Haïti et l’Haïtien est accueillant. Que demander de plus pour un séjour réussi ?

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519444

Montrouis - 15-03-2017.

Beaucoup de gens se demandent "comment puis-je aider efficacement Haïti ?" Ici, méfiez-vous. Premièrement, ne donnez pas aux grosses ONG ayant pignon sur rue ou à d’autres gros organismes comme la Croix Rouge; vous allez retrouver votre argent transformé en gros Landcruiser ou Land Rover climatisés circulant dans les rues de Port-au-Prince (j’avais déjà noté ceci au Cambodge, autre pays martyr de la planète). Méfiez-vous aussi de certaines œuvres soi-disant caritatives, notamment les faux orphelinats où les parents vendent leurs enfants. Par contre, sentez-vous bien à l’aise avec des œuvres de bienfaisance telle la Fondation du député Serge Marcil, décédé lors du tremblement de terre de 2010.

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-519450

Corvée de l'eau à Montrouis - 15-03-2017.

Mais, le mieux, est encore de se faire plaisir tout en aidant de façon plus générale la population haïtienne : allez en vacances et visitez Haïti ! Si le secteur touristique prend de l’essor, inévitablement celui-ci créera de nouveaux et bons emplois pour les Haïtiens. Comme vous allez le constater dans mes prochains billets, ce ne sera pas un sacrifice, que du contraire ! Et, en plus, c’est un pays francophone !

Pierre GILLARD: Montrouis &emdash; 2017-702145

Transport maritime écologique à Montrouis - 18-03-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos d'Haïti.


Flers

22 janvier 2017

Pierre GILLARD: Flers &emdash; 2017-519155

Flers - 07-01-2017.

7 janvier 2017. Lors de mon séjour en Normandie, je réside chez mon collègue qui habite Flers, une petite ville située au centre de cette région de France. Toutefois, pour ce dernier jour et au contraire des deux précédents, il règne une météo d’hiver typiquement normande : bruine et pluie verglaçante. De ce fait, nous sommes assez restreints dans nos possibilités de visites et, finalement, nous nous baladons dans les alentours immédiats avec un arrêt et une promenade au château de Flers, le temps d’une brève interruption de la bruine et de la pluie.

Pierre GILLARD: Flers &emdash; 2017-519167

Flers - 07-01-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Photos de Flers.


Granville et le Mont-Saint-Michel

21 janvier 2017

Pierre GILLARD: Granville &emdash; 2017-702036

Région de Granville - 06-01-2017.

6 janvier 2017. Pour cette seconde journée de balade en Normandie, nous décidons de parcourir le bord de mer situé entre Granville et le Mont-Saint-Michel. La météo est magnifique et c’est, dès lors, très plaisant de circuler "hors saison" en Peugeot dans tous les villages côtiers quasi déserts.

Pierre GILLARD: Mont-Saint-Michel &emdash; 2017-519001

Mont-Saint-Michel - 06-01-2017.

Lorsque nous arrivons en vue du Mont-Saint-Michel, le soleil commence à descendre sur l’horizon. Pour le photographe, c’est une lumière d’hiver idéale au point que si j’avais eu à en commander une, c’aurait été celle-là !

Pierre GILLARD: Mont-Saint-Michel &emdash; 2017-519007

Mont-Saint-Michel - 06-01-2017.

Nous devons, maintenant, laisser la voiture dans un stationnement éloigné et prendre un bus navette. Celui-ci circule, d’abord, dans un village touristique, un peu à l’américaine, où tout est à l’effigie du Mont-Saint-Michel et où les meutes de touristes chinois peuvent laisser libre cours à leurs frénésie d’achats compulsifs de souvenirs. L’autobus emprunte, ensuite, une route surélevée permettant de rejoindre le Mont proprement dit. À l’entrée de celui-ci, quelques véhicules de Gendarmerie et leurs occupants rappellent la sécurisation des sites touristiques en France suite aux différents attentats.

Pierre GILLARD: Mont-Saint-Michel &emdash; 2017-519009

Mont-Saint-Michel - 06-01-2017.

Une fois à l’intérieur du site, je constate que tout est immuable depuis ma dernière visite en ces lieux, il y a maintenant une bonne vingtaine d’années. Et c’est très bien ainsi ! Je commence donc mes prises de vues en essayant de tirer profit de cette magnifique lumière de fin de journée.

Pierre GILLARD: Mont-Saint-Michel &emdash; 2017-519061

Mont-Saint-Michel - 06-01-2017.

Je réserve, toutefois, les derniers rayons de soleil pour les vues éloignées du Mont. Pour cela, je retourne au village touristique à pied par la route sur pilotis. Je n’aurais pas pu rêver mieux comme conditions d’éclairage. Le Mont-Saint-Michel s’offre tout ocre et est absolument superbe ! Voilà qui conclut bien cette très belle journée.

Pierre GILLARD: Mont-Saint-Michel &emdash; 2017-519094

Mont-Saint-Michel - 06-01-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Photos : Granville - Mont-Saint-Michel.


Vestiges du port flottant à Arromanches

19 janvier 2017

Pierre GILLARD: Arromanches-les-Bains &emdash; 2017-518941

Arromanches-les-Bains - 05-01-2017.

5 janvier 2017. L’après-midi avançant à grands pas, c’est quasi à la tombée du jour que nous arrivons sur les hauteurs d’Arromanches-les-Bains. C’est à cet endroit, que les alliés avaient construit un immense dispositif de ports flottants en un temps record, tout juste après le débarquement, afin d’acheminer de nouvelles troupes et du matériel aux différentes têtes de pont en lutte avec les Allemands dans les campagnes françaises.

Pierre GILLARD: Arromanches-les-Bains &emdash; 2017-518936

Arromanches-les-Bains - 05-01-2017.

Du haut du belvédère surplombant Arromanches, on peut encore voir des vestiges de ces ports flottants. Étant déjà venu à cet endroit en 1994, j’ai l’impression qu’ils sont moins nombreux qu’à l’époque. La mer et les éléments ont certainement eu raison de plusieurs d’entre eux.

Pierre GILLARD: Arromanches-les-Bains &emdash; 2017-518928

Arromanches-les-Bains - 05-01-2017.

Deux passerelles de pont qui étaient utilisées pour relier la terre ferme aux ports flottants sont exposés près du belvédère. Ils donnent une toute petite idée du gigantisme de cette opération. Afin de se rendre compte de l’ampleur de celle-ci, une reconstitution virtuelle a été réalisée avec les logiciels de Dassault Systèmes; je vous propose d’en voir l’extrait vidéo ci-dessous. C’est, en fait, tout simplement prodigieux de constater que tout ce dispositif ait été conçu et construit en Angleterre, puis transporté jusqu’au large d’Arromanches et, enfin assemblé en pleine mer en un minimum de temps !

Pierre GILLARD: Arromanches-les-Bains &emdash; 2017-702021

Arromanches-les-Bains - 05-01-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos d'Arromanches-les-Bains.


Courseulles-sur-Mer et Juno Beach

18 janvier 2017

Pierre GILLARD: Langrune-sur-Mer &emdash; 2017-518859

Langrune-sur-Mer - 05-01-2016.

5 janvier 2017. Pour cette première journée de visite en Normandie, mon collègue et moi décidons de nous rendre sur les plages situées au nord-ouest de Caen, c’est-à-dire les plages du débarquement du 6 juin 1944. Nous commençons par Langrune-sur-Mer où nous trouvons surtout un bon restaurant avec vue sur la plage et la mer ! Des bulots ainsi que des moules et des frites sont au menu en ce qui me concerne.

Pierre GILLARD: Courseulles-sur-Mer &emdash; 2017-518885

Juno Beach, Courseulles-sur-Mer - 05-01-2017.

Notre étape suivante est Courseulles-sur-Mer. Ceux qui se souviennent de leur cours d’histoire savent que c’est à cet endroit, sur Juno Beach, que les troupes canadiennes, sous la bannière de la 3ème Division d’Infanterie, ont mis le pied sur le sol français en subissant de lourdes pertes.

Pierre GILLARD: Courseulles-sur-Mer &emdash; 2017-518892

Courseulles-sur-Mer - 05-01-2017.

Actuellement, à Courseulles-sur-Mer, lorsque vous dites que vous venez du Canada, vous êtes bien accueilli. Cherchant l’École élémentaire Gilbert Boulanger pour des raisons que j’explique sur mon blogue aéronautique, je me rends à l’office du tourisme qui est fermé. Toutefois, une employée, ayant compris que je suis Canadien, vient malgré tout m’ouvrir la porte et m’indiquer sur un plan où se situe cette école.

Pierre GILLARD: Courseulles-sur-Mer &emdash; 2017-518898

Juno Beach, Courseulles-sur-Mer - 05-01-2017.

De retour de l’école, mon collègue et moi, nous nous baladons sur l’estacade matérialisant l’entrée du petit port. Puis nous nous rendons au centre Juno Beach qui est malheureusement fermé pour cause de travaux. Nous pouvons, néanmoins contempler quelques vestiges de la guerre sur la plage située juste en face du centre. Plus émouvant est de passer parmi les nombreuses stèles où sont repris les milliers de noms des soldats canadiens qui ont pris part au débarquement. Beaucoup d’entre eux y ont, hélas, laissé la vie afin que l’Europe de l’Ouest puisse vivre librement. Malheureusement, au Canada, on a tendance à les oublier …

Pierre GILLARD: Courseulles-sur-Mer &emdash; 2017-518911

Juno Beach, Courseulles-sur-Mer - 05-01-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos de Courseulles-sur-Mer.


Brève escale touristique à Paris

14 janvier 2017

Pierre GILLARD: Paris &emdash; 2017-518712

Rue de Rivoli, Paris - 04-01-2017.

4 janvier 2017. Entre deux trains en chemin entre Bruxelles et la Normandie, je dispose d’une heure et demie de libre. Étant sur la ligne 4 du métro, je descends à la station Châtelet et je sors rue de Rivoli. Je marche un peu devant les magasins de grandes bannières et je me retrouve devant les colonnades de Perrault du Palais du Louvre. Dans une douve asséchée, des baraquements provisoires ont été installés. De ceux-ci sortent régulièrement des patrouilles de militaires sensés rassurer les citoyens et les visiteurs suites aux multiples attentats dont a été victime la capitale française. En tout cas, ceux-ci ont l’air de prendre leur rôle très au sérieux !

Pierre GILLARD: Paris &emdash; 2017-518722

Palais du Louvre, Paris - 04-01-2017.

Je débouche, maintenant sur le site du musée du Louvre proprement dit. De nombreuses personnes attendent en une file interminable afin de pouvoir rentrer dans ce célèbre musée. Comme à chaque fois que je passe par là, je n’arrive toujours pas à comprendre comment on a pu ainsi défigurer ce site magnifique avec cette horrible pyramide …

Pierre GILLARD: Paris &emdash; 2017-518770

Musée d’Orsay, Paris - 04-01-2017.

Je quitte le Louvre par le jardin des Tuileries et je me balade maintenant le long des quais de la Seine. Je constate que le pont des Arts a été nettoyé de tous ses cadenas d’amour, car ils étaient devenus trop nombreux et menaçaient rien de moins que l’intégrité du pont ! Les rambardes ont été munies de plaques en verre afin de dissuader les amoureux d’encore y accrocher leur cadenas. Qu’à cela ne tienne, n’importe quoi le long des rives permettant d’y attacher ces serrures symboliques est désormais utilisé.

Pierre GILLARD: Paris &emdash; 2017-518778

Pont des Arts, Paris - 04-01-2017.

J’arrive maintenant sur l’île de la Cité. Je passe devant le Palais de Justice ainsi que l’Hôtel-Dieu, puis je me rends, évidemment, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame. Je fais le tour de celle-ci par le square Jean XXIII et je constate que la statue de Jean-Paul II a été copieusement "bombardée" par les oiseaux. Comme quoi, même si l’on est considéré comme un personnage saint, on n’échappe pas aux choses naturellement élémentaires de la vie !

Pierre GILLARD: Paris &emdash; 2017-518787

Seine et Pont Neuf, Paris - 04-01-2017.

Je termine ce bref tour touristique de Paris par la place Saint-Michel où je reprends la ligne 4 du métro à destination de la gare Montparnasse. Je dois dire que j’ai été bien content de revoir Paris, ne fut-ce que brièvement. Cela faisait, en effet, une quinzaine d’années que je ne m’y étais pas arrêté pour visiter. Je craignais aussi qu’avec les attentats, il règnerait une ambiance particulière, mais, tout comme pour Bruxelles, la vie a repris le dessus et, mis à part certaines mesures de sécurité renforcées et de patrouilles de soldats, tout semble se dérouler normalement.

Pierre GILLARD: Paris &emdash; 2017-518820

Cathédrale Notre-Dame, Paris - 04-01-2017.

Qui est ce qui prétend que la pyramide ne défigure pas le site du Louvre ?

Pierre GILLARD: Paris &emdash; 2017-518759

Musée du Louvre, Paris - 04-01-2017.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos de Paris - Diaporama.

Information précédente au sujet de Paris.


En Normandie par le train

9 janvier 2017

Pierre GILLARD: Europe : Thalys &emdash; 2009-04354

Thalys - Bruxelles-Midi - 01-07-2009.

4 et 8 janvier 2017. Mon collègue Guy, vivant sa retraite durant six mois au Canada (quand il n’y a pas de neige !) et durant les six autres mois en Normandie, m’avait invité depuis longtemps à venir le visiter chez lui à Flers. L’occasion s’est présentée en ce début janvier lors de mon séjour à Bruxelles. Le seul moyen pratique pour le rejoindre : le train. Le mercredi 4 janvier, je prends donc un premier train de Jette, où je réside, à la Gare du Midi où j’embarque dans le Thalys pour un trajet hyper ponctuel vers Paris-Nord. Le train de Paris à Flers partant de la Gare Montparnasse, j’emprunte la ligne 4 du métro parisien entre les deux gares. Disposant de temps libre, en chemin, je m'arrête pour faire un peu de tourisme, mais je vous parlerai de ceci dans un prochain billet. Alors, s’il est quasi impossible de se perdre dans le métro grâce à une excellente signalisation malgré un dédale de tunnels d’accès, une fois débarqué à Montparnasse, la situation est moins aisée. En effet, en regardant un affichage, je note que mon train partira du Hall 3. Or, autour de moi, je ne vois que des indications pour les halls 1, 2 et 4 ! Je ne suis pas le seul "perdu", car au centre d’informations de la gare, la dame devant moi est également à la quête de ce fameux Hall 3 qui s’avérera être connu aussi sous le nom de Montparnasse-Vaugirard, une sorte de gare dans la gare que l’on atteint après une petite marche le long du quai 24. Là, j’embarque dans le train à destination de Granville et j’arrive sans encombre à Flers où mon ami m’attend un peu plus de deux heures plus tard. La rame Alstom est hyper moderne, rapide et confortable; rien à voir avec le matériel roulant de VIA Rail !

Pierre GILLARD: France : S.N.C.F. &emdash; 2017-518850

Rame Alstom 84559L, SNCF - Gare Montparnasse-Vaugirard - 04-01-2017.

Ayant réservé mes billets sur Internet tant pour le Thalys que pour le train Paris-Flers, le site de la SNCF m’a réservé une surprise pour le trajet de retour. En effet, le train que je souhaitais prendre n’était pas disponible et la SNCF me proposait tout un parcours alternatif en passant par Argentan et le Mans pour une durée totale de 5 heures et 37 minutes à un prix défiant toute concurrence avoisinant les 60 € ! Je préfère, donc, me renseigner à mon arrivée à la gare de Flers et le préposé, fort sympathique, m’explique, qu’en raison de travaux sur la voie ferrée, le train ne se rend pas plus loin que Versailles-Chantiers durant les week-ends, mais, que de là, il est possible de se rendre à Paris avec la ligne C du RER. Magnifique, mon problème est donc résolu et j’achète directement mon ticket de retour à 25 €. Mais ce trajet me réservera malgré tout quelques aventures !

Le dimanche 8 janvier, tout débute parfaitement à la gare de Flers. Je "composte" mon billet sur le quai comme requis en France et le train se présente à l’heure. Il n’y a pas grand monde à bord et j’entame la conversation avec une dame fort sympathique assise de l’autre côté du couloir. Originaire de Granville et grande voyageuse, elle s’en va à Roissy pour ensuite s’envoler vers Dubaï. Nous allons, en fait, parler de nos aventures de voyages respectives durant les deux heures de route ! C’est ça le plaisir des rencontres inopinées dans les trains. Arrivés en gare d’Argentan, une jeune ivrogne en état d’ébriété monte à bord de notre rame après s’être écroulée au sol. Le chef de train fait intervenir la police qui évacue poliment, mais fermement, la jeune femme. Environ un quart d’heure est perdu, mais ce temps est rattrapé et c’est seulement avec quelques minutes de retard que nous débarquons à Versailles-Chantiers où le chef de train nous invite à monter dans le RER attendant de l’autre côté du quai. Nous sommes un petit groupe ne connaissant pas cette ligne RER C, mais nous faisons confiance au chef de train. Une fois en route, une femme, visiblement habituée, nous informe que nous avons pris le train du mauvais côté … À force de persuasion, elle convainc notre petit groupe de "campagnards" à descendre pour en attendre un autre dans la direction opposée. Mais une fois sur le quai en gare de Bièvres, nous constatons que notre train était le bon, même s’il doit effectuer quasi le tour de Paris avant de rejoindre le centre-ville ! La dame a beau continuer, par la suite, à nous expliquer qu’elle a de l’expérience et qu’elle sait ce qu’elle fait, mais cette fois-ci, nous lui faisons comprendre que nous attendons le train suivant prévu une demi-heure plus tard contrairement à son avis. Finalement, nous sommes un petit groupe de sept personnes et l’attente, ainsi que la suite du trajet en RER, se passe dans la bonne humeur, chacun y allant d’une touche d’humour. Nous passerons tous, ainsi, un très bon moment avant de nous séparer à la station Saint-Michel. Pour ma part, j’irai ensuite manger un petit bout dans un restaurant du quartier (Saint-Michel est toujours un bon plan pour bien manger pas très cher à Paris !) avant de rejoindre la gare de Paris-Nord avec la ligne 4 du métro. J’arrive trois-quarts d’heure avant le départ de mon Thalys, mais je constate que c’est ce qu’il faut pour passer les contrôles sans stress avant d’embarquer. Comme à l’aller, à bord, le train est surveillé par une patrouille de police. C’est, hélas, la conséquence de tous les attentats qui se sont déroulés récemment en Europe. Nous débarquons avec quelques minutes de retard sur l’horaire prévu à la gare de Bruxelles-Midi, car une autre rame Thalys doit d’abord être attelée à la nôtre. Fort heureusement, mon train pour Jette est également en retard et je l’attrape de justesse. Voilà comment se conclut cet aller-retour entre Bruxelles et la Normandie, exclusivement effectué à bord de véhicules sur rails !

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Photos de : SNCF - Thalys.


Plaisirs d’Hiver à Bruxelles

2 janvier 2017

Pierre GILLARD: Bruxelles - Noël/Nouvel-An 2016/2017 &emdash; 2016-518558

Plaisirs d'Hiver - Bruxelles - 31-12-2016.

31 décembre 2016. Avant de rendre visite à mon père hospitalisé au centre-ville de Bruxelles, je fais le détour par les places du Marché aux Poissons et Sainte-Catherine où se déroule le traditionnel marché de Noël de la capitale belge, connu sous le nom de "Plaisirs d’Hiver". En me promenant parmi les échoppes en forme de chalets (comme dans tous les marchés de Noël du monde !), je retrouve l’ambiance festive innée des véritables Brusseleirs très attachés à leurs bières et à la bouffe. Une abbaye de Leffe en contreplaqué ne pourrait, d’ailleurs, démentir ceci de même que les longues filles d’attentes devant les baraques à frites ou à croustillons. Une patrouille de soldats armés nous rappelle, malgré tout, que Bruxelles a perdu de sa sérénité d’autrefois.

Pierre GILLARD: Bruxelles - Noël/Nouvel-An 2016/2017 &emdash; 2016-518592

Plaisirs d'Hiver - Bruxelles - 31-12-2016.

Les Plaisirs d’Hiver, ce sont aussi les nombreux vendeurs d’artisanat ou de traditions culinaires venus du monde entier afin de présenter leurs produits dans pas moins de 200 chalets. C’est ainsi que de la raclette suisse côtoie du stoemp bruxellois ou des fourrures de rennes finlandais. Je n’ai pas de mal à dénicher le chalet du Québec où, parmi toutes sortes de fioles de sirop d’érable, on peut aussi trouver de la sauce en poudre pour poutine St-Hubert ! Je "jase" un peu avec la tenancière du kiosque avant de continuer mon chemin vers la Bourse.

Pierre GILLARD: Bruxelles - Noël/Nouvel-An 2016/2017 &emdash; 2016-518609

Bourse - Bruxelles - 31-12-2016.

Les grands boulevards de la capitale sont devenus piétonniers pour la circonstance. Quel plaisir de déambuler ainsi dans une ville exempte de toute voiture ! D’autres échoppes sont installées tout autour du bâtiment de la Bourse. Je passe devant le magnifique café Falstaff, malheureusement toujours fermé, puis je me rends à la Grand-Place.

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2016-518621

Café Falstaff à la Bourse - Bruxelles - 31-12-2016.

La crèche est là, comme chaque année, mais elle est ceinturée par des barrières "anti-terroristes" et le petit Jésus ainsi que la Sainte Famille sont désormais protégés par une vitre suite à du vandalisme s’étant déroulé l’an dernier. Fini aussi les moutons vivants, du fait, semblerait-il, à quelques soucis les concernant au cours des années précédentes.

Pierre GILLARD: Bruxelles - Noël/Nouvel-An 2016/2017 &emdash; 2016-518648

Grand Place - Bruxelles - 31-12-2016.

Je rejoins la place de Brouckère, plutôt déserte, alors que des techniciens effectuent les derniers réglages du matériel de son en vue d’un concert devant se dérouler en soirée. À la terrasse chauffée du café Métropole, quelques clients sont tranquillement attablés.

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2016-518674

Café Métropole, Place de Brouckère - Bruxelles - 31-12-2016.

J’emprunte la Passage du Nord pour atteindre la rue Neuve, l’artère commerciale la plus achalandée de Bruxelles. Une foule dense y circule et de nombreux badauds effectuent leurs ultimes acquisitions de l’année dans les magasins de grandes bannières internationales. Bienvenue dans le royaume de l’achat compulsif !

Pierre GILLARD: Bruxelles - Noël/Nouvel-An 2016/2017 &emdash; 2016-518681

Passage du Nord - Bruxelles - 31-12-2016.

Je quitte la rue Neuve quelques instants pour aller flâner à la place des Martyrs, une réelle oasis de calme située à quelques dizaines de mètres de l’effervescence de la rue commerçante.

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2016-518694

Place des Martyrs - Bruxelles - 31-12-2016.

Je termine cette balade bruxelloise par la place Rogier désormais ornée d’une soucoupe volante (je ne vois pas d’autre dénomination plus appropriée à donner à cette "oeuvre d’art" connue plus banalement sous le nom "d’auvent"). On aime, ou on n’aime pas, mais, au moins, elle illustre un certain dynamisme architectural qui semble être en train de naître en Belgique. À quelques pas de là, je me rends à l’hôpital afin de visiter mon père, le but de cette visite au centre-ville de Bruxelles.

Article au sujet de l'histoire de l'auvent de la place Rogier (Bruxelles-Bruxellons).

Pierre GILLARD: Bruxelles &emdash; 2016-518705

Place Rogier - Bruxelles - 31-12-2016.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos de Bruxelles - Diaporama.

Photos de Noël/Nouvel-An à Bruxelles : 2016/2017 - 2012/2013 - 2010/2011 - 2005/2006.

Information précédente au sujet de Bruxelles.


Meilleurs voeux pour 2017 !

1er janvier 2017

Carte de voeux au format PDF (2,46 Mo).


À Montréal par la navette fluviale

8 novembre 2016

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608805

Pont Jacques-Cartier - Montréal, QC - 19-08-2016.

Si je devais caractériser mon style photographique, je dirais que je fais de la photo de reportage. Donc, quand je traite mes photos, je tente, habituellement, de conserver un style réaliste à la photo. Parfois, je laisse aller mon côté créatif, mais c’est assez rare.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608815

Montréal, QC - 19-08-2016.

Le vendredi 19 août dernier, avec le club photo de l’ÉNA, nous avons effectué une sortie dans le Vieux port de Montréal en empruntant la navette fluviale au départ de Longueuil. La météo était absolument splendide, la journée idéale pour la photographie. Comme à chaque sortie, un restaurant était dans le parcours et cette fois-ci, il s’agissait de l’Usine de spaghetti située à deux pas du Marché Bonsecours.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608856

Place Jacques-Cartier - Montréal, QC - 19-08-2016.

Lorsque le moment du traitement des photos est venu, il y a quelques jours, je me suis un peu amusé, avec certains clichés qui s’y prêtaient, à pousser, par exemple, la saturation ainsi que la vibrance de certaines couleurs. Le résultat est convainquant, je pense, tout en maintenant un aspect, malgré tout, réaliste et fidèle à ma marque de commerce.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608863

L'usine de spaghetti du Vieux Montréal - Montréal, QC - 19-08-2016.

Vous trouverez ici une petite sélection des photos les plus intéressantes prises au cours de cette sortie. Il y a aussi quelques images de nuit, quelque chose que je maîtrise un peu moins bien, je dois l’avouer, surtout lorsque les vues sont prises à main levée. Mais, ici aussi, quelques clichés se sont révélés plutôt réussis.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608875

Marché Bonsecours - Montréal, QC - 19-08-2016.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608882

Hotel Nelson, place Jacques-Cartier - Montréal, QC - 19-08-2016.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608944

Montréal, QC - 19-08-2016.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608959

Montréal, QC - 19-08-2016.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608979

Montréal, QC - 19-08-2016.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-608991

Montréal, QC - 19-08-2016.

Pierre GILLARD: 2016-08-19 - Montréal &emdash; 2016-609043

Montréal, QC - 19-08-2016.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos de la sortie à Montréal - Diaporama.

Information précédente au sujet de Montréal.


Le dépôt de chemin de fer de Makkasan

23 octobre 2016

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516449

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

25 juillet 2016. Luc et son amie thaïlandaise Waan sont amateurs de sites insolites. Ayant noté sur Internet l’existence d’un dépôt d’anciennes locomotives à Bangkok, ils me suggèrent d’aller le visiter, ce que je trouve une excellente idée. Luc et moi effectuons une première tentative le 14 juillet à l’occasion d’une visite dans les environs. À L’entrée du dépôt, les gardiens nous informent qu’il est nécessaire d’obtenir préalablement l’autorisation d’accès des Chemins de fer d'état de Thaïlande que l’on peut obtenir en se rendant au siège social situé à proximité de la gare d’Hua Lamphong.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516453

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Avant notre départ en train pour Ayutthaya, le 22 juillet, Luc et moi, nous nous rendons, donc, au fameux siège social des Chemins de fer d’état de Thaïlande en vue d’obtenir le droit d’accès au dépôt de Makkasan. On nous conduit au bureau de l’ingénierie où je rédige une demande officielle en spécifiant que nous sommes des amateurs de trains. La pièce est constituée de plusieurs pupitres encombrés de piles de papiers et de documents que des employés s’efforcent de traiter; une image quelque peu anachronique à l’heure de l’ordinateur. Quelques minutes plus tard, la dame qui nous a accueilli très gentiment, même si elle a des difficultés pour parler anglais, nous revient avec l’autorisation accordée. Nous la remercions très chaleureusement avant de rejoindre la gare pour prendre notre train vers Ayutthaya.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516460

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Le 25 juillet, nous voici de retour au dépôt de Makkasan. Avec le précieux sésame, nous entrons et circulons à notre guise autant dans les ateliers de démantèlement des anciennes locomotives que le long de voies de garages où sont stationnés d’autres locos en attente de leur sort. À un endroit, plusieurs anciennes locomotives à vapeur et de vieux wagons sont entreposés en-dessous d’un préau. Au moins, ce matériel patrimonial ne sera pas irrémédiablement réduit à l’état de mitraille.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516488

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Le site est très vaste et nous ne visitons que la partie réservée aux locomotives. Malheureusement, nous n’avons pas le temps de voir la zone d’entreposage des voitures de voyageurs. Tant pis, ce sera peut-être pour une autre occasion, maintenant que nous savons comment procéder !

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516496

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Quelques locomotives photographiées à Makkasan :

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516476

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516502

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516521

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516536

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Rouille et décrépitude :

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516455

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516467

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516535

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516553

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516559

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Makkasan Train Depot &emdash; 2016-516570

Makkasan Train Depot - State Railway of Thailand - Bangkok - 25-07-2016.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos du dépôt de Makkasan - Diaporama.

Toutes les photos prises en Thaïlande.


Ayutthaya

15 octobre 2016

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515210

Wat Chai Wattanaram - Ayutthaya - 22-07-2016.

22 au 24 juillet 2016. Arrivés à la gare d'Ayutthaya, nous prenons un tuktuk pour rejoindre notre gîte, le Green Hostel. Celui-ci sera l’endroit le plus agréable et le plus convivial où j’aurai logé au cours de mon séjour en Thaïlande (mis à part l’hôtel Phoenix à l’aéroport de Suvarnabhumi, mais pour d’autres raisons !) Il s’agit vraiment d’un endroit à recommander et, d’ailleurs, au fur et à mesure que la journée progresse, des routards de toutes origines y aboutissent. Pour notre part, nous faisons la connaissance d’un couple de Français qui nous accompagnera pour les visites à venir. Assez curieusement, Luc perd son accent québécois pour parler avec un accent français prononcé ! Il faut dire qu’il est acteur de métier et s’adapte facilement aux circonstances …

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515095

Ayutthaya - 22-07-2016.

L’après-midi, nous partons tous assis à l’arrière d’un pick-up pour ensuite embarquer à bord d’un petit bateau en vue d’effectuer un tour pittoresque de plusieurs sites intéressants de ce qui fut, autrefois, la magnifique capitale du Royaume de Siam. Notre premier arrêt a lieu au Wat Phanan Choeng où l’on peut admirer, entre autres, un gigantesque bouddha doré haut de 19 mètres. Tout autour de la statue, des dames plient des kilomètres de tissus orange qui serviront à recouvrir l’épaule du bouddha selon un rituel de prières. Au pied du temple, des fidèles et touristes nourrissent les poissons-chats de la rivière Chao Phraya qui, tels des goinfres, semblent toujours en vouloir plus !

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515113

Wat Phanan Choeng - Ayutthaya - 22-07-2016.

Notre embarcation nous conduit, ensuite, au Wat Buddhaisawan dont les premiers éléments ont été construits en 1352, semblerait-il. Différents styles architecturaux se côtoient et il existe aussi un bouddha couché, tout drapé d’orange, dans les vestiges d’un temple.

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515160

Wat Buddhaisawan - Ayutthaya - 22-07-2016.

Nous reprenons le bateau et nous passons devant la cathédrale Saint-Joseph avant de débarquer au Wat Chai Wattanaram, probablement le temple le plus connu d’Ayutthaya. Son allure me rappelle certains sites vus à Angkor au Cambodge, quoique bien plus modeste par la taille. La ressemblance est, d’ailleurs, tout-à-fait normale puisque, datant de 1630, il a été bâti en style khmer.

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515198

Wat Chai Wattanaram - Ayutthaya - 22-07-2016.

De gros nuages foncés commencent à se montrer à l’horizon, annonçant un prochain orage. Le conducteur de notre embarcation augmente l’allure et, lorsque nous débarquons, il pleut. Luc nous trouve rapidement un tuktuk qui nous ramène à notre gîte où, quelques instants plus tard et en attendant au sec l’heure du souper, nous contemplons le déluge, une bonne bière Chang à la main !

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515255

Wat Yai Chai Mongkhon - Ayutthaya - 23-07-2016.

Le lendemain matin, nous repartons avec le couple de Français pour une exploration "terrestre" d’Ayutthaya en tuktuk. Luc continue de parler avec un accent français pointu, ce qui me paraît toujours aussi bizzare. Notre premier temple du jour est le Wat Yai Chai Mongkhon et sa multitude de statues de bouddha de toutes tailles. La plus imposante de celles-ci est très certainement celle du bouddha couché revêtu d’une grande robe orange.

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515294

Wat Phra Si Sanphet - Ayutthaya - 23-07-2016.

Nous rejoignons, ensuite, le Wat Phra Si Sanphet qui est le plus grand temple d’Ayutthaya. Parmi les nombreux vestiges, trois grands chedis ou stupas contiennent les restes de trois grands rois du Siam ayant régné à l’époque faste du royaume. Pour le photographe, ce genre de ruines est un véritable régal et je m’en donne à cœur-joie ! Jouxtant le temple, nous allons également contempler le buddha du Wihan Phra Mongkhon Bophit.

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515307

Wat Phra Si Sanphet - Ayutthaya - 23-07-2016.

La visite du Wat Phra Si Sanphet achevée, nous continuons à nous balader dans la ville et, un moment donné, nous observons des éléphants transportant des touristes sur leur dos. Si cette image pourrait ravir au premier instant les amis des animaux que nous sommes, il faut savoir que ce type d’exploitation est très souvent un gros problème en Thaïlande, car les éléphants doivent ainsi se promener des heures durant à des températures avoisinant les 40°C avec de lourdes charges.

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515328

Ayutthaya - 23-07-2016.

Nous poursuivons notre tournée des temples par quelques-uns de moindre importance pour aboutir à la grande statue d’un bouddha couché longue de 29 mètres et réalisée en brique revêtue de stuc.

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515363

Ayutthaya - 23-07-2016.

Puis, nous aboutissons au Wat Mahathat, très connu pour le visage d’un bouddha pris dans les racines d’un arbre, photographié par des millions de touristes, et donc, par moi-même aussi ! Une fois le visage et les ruines du temple immortalisés, notre tuktuk nous ramène à notre gîte.

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515378

Wat Mahathat - Ayutthaya - 23-07-2016.

En début de soirée, nous retournons à pied au débarcadère où le bateau nous a conduit la veille durant le début de l’orage. En effet, à cet endroit, chaque soir, se déroule un petit marché sympathique. Celui-ci est intéressant pour aller y goûter quelques snacks thaïlandais et, comme nous l’avions manqué la veille pour des raisons "climatiques", nous y retournons ce soir avant d’aller au restaurant où nous dégusterons, entre-autres excellents mets, un plat de sauterelles grillées acheté à un marchand ambulant.

Pierre GILLARD: Ayutthaya &emdash; 2016-515415

Ayutthaya - 23-07-2016.

Le lendemain-matin, le retour à Bangkok s’effectue de nouveau en train. À la billetterie de la gare, nous n’en revenons pas du montant qui nous est demandé pour un ticket pour rejoindre l’aéroport de Bangkok Don Mueang : 11 bahts par personne, soit moins de 50 cents canadiens ! Évidemment, pour ce prix-là, nous voyageons en voiture 3ème classe. Le trajet dure environ une heure à bonne vitesse. Même s’il n’y a pas de climatisation, il ne fait pas chaud pour autant grâce aux nombreuses fenêtres ouvertes à bord du wagon qui, la vitesse aidant, permettent de faire circuler de l’air en permanence.

Pierre GILLARD: Thaïlande : State Railway of Thailand - การรถไฟแห่งประเทศไทย &emdash; 2016-515425

State Railway of Thailand - entre Ayutthaya et Bangkok - 24-07-2016.

Avant d’arriver à Don Mueang, nous observons encore de gigantesques travaux destinés à agrandir le réseau du Skytrain de Bangkok.

Pierre GILLARD: Bangkok - Ville moderne &emdash; 2016-515426

Travaux d'extension du Skytrain en direction d'Ayutthaya - banlieue de Bangkok - 24-07-2016.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos d'Ayutthaya - Diaporama.

Toutes les photos prises en Thaïlande.


De Bangkok à Ayutthaya

2 octobre 2016

Pierre GILLARD: Thaïlande : State Railway of Thailand - การรถไฟแห่งประเทศไทย &emdash; 2016-514594

Hua Lamphong Station, State Railway of Thailand - Bangkok - 20-07-2016.

22 juillet 2016. Pour se rendre à Ayutthaya, Luc suggère que nous prenions le train à la gare d’Hua Lamphong de Bangkok. Nous y achetons notre billet et Luc me dit qu’il trouve le prix plus élevé par rapport à ce qu’il a l’habitude de payer pour ce trajet. Le montant, toutefois, n’a aucune comparaison avec les tarifs exorbitants pratiqués dans les transports en commun au Québec. Avant de prendre notre train, nous nous rendons au siège social des Chemins de fer d’état de Thaïlande situé non loin de la gare afin d’obtenir une demande pour visiter un dépôt au centre-ville (je vous reparlerai de cette visite sous peu).

Photos des Chemins de fer d'état de Thaïlande.

Pierre GILLARD: Thaïlande : State Railway of Thailand - การรถไฟแห่งประเทศไทย &emdash; 2016-515002

Parc pédagogique - State Railway of Thailand, Krung Kasem Road - Bangkok - 22-07-2016.

Pour revenir à la gare, nous longeons un petit parc pédagogique constitué de deux voitures décorées de dessins d’enfants représentant les différents pays d’Asie du Sud-Est qui, par l’intermédiaire de phylactères, disent bonjour dans leur langue. Plus bizarrement, dans le même parc, il y a aussi un véhicule blindé sur rail … Nous passons quelques instants à cet endroit avant de rejoindre la gare.

Pierre GILLARD: Thaïlande : State Railway of Thailand - การรถไฟแห่งประเทศไทย &emdash; 2016-515067

Rame automotrice # 2512, Hua Lamphong Station, State Railway of Thailand - Bangkok - 22-07-2016.

Arrive le moment d’embarquer dans notre train. Nous rejoignons les places qui nous sont assignées sur le billet et une hôtesse vient s’assurer que tout est en ordre pour nous. Un contrôleur passe valider nos billets et le train se met en route. Peu de temps après, l’hôtesse nous revient avec un plateau-repas semblable à ceux que l’on reçoit en avion. Là, nous venons de comprendre la raison du tarif plus élevé : nous avons pris le train "chic" avec service complet de première classe !

Pierre GILLARD: Thaïlande : State Railway of Thailand - การรถไฟแห่งประเทศไทย &emdash; 2016-515075

Repas servi à bord - State Railway of Thailand - entre Bangkok et Ayutthaya - 22-07-2016.

Le voyage se déroule très confortablement et après environ une heure de trajet, nous atteignons l’ancienne capitale du Royaume de Siam. L’avantage est que nous n’avons plus à nous trouver un restaurant puisque nous avons déjà dîné à bord du train !

Pierre GILLARD: Thaïlande : State Railway of Thailand - การรถไฟแห่งประเทศไทย &emdash; 2016-515077

Rame automotrice 2509 - State Railway of Thailand - Ayutthaya - 22-07-2016.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos prises en Thaïlande.


De retour à Bangkok

29 septembre 2016

Pierre GILLARD: Bangkok - Ville moderne &emdash; 2016-514771

Siam Skytrain Station - Bangkok - 20-07-2016.

Du 20 au 22 juillet 2016. De retour à Bangkok en minivan depuis Kanchanaburi, nous allons déposer nos affaires à l’hôtel avant de nous remettre en route durant l’après-midi. Avec le Skytrain, nous nous rendons à la station Siam. Au pied de celle-ci se déroule un événement organisé par les montres suisses de luxe Breitling. Une maquette de jet y est exposée; je vous en parle, bien évidemment, sur mon blogue aéronautique.

Pierre GILLARD: Bangkok - Ville moderne &emdash; 2016-514765

Siam Paragon Shopping Centre - Bangkok - 20-07-2016.

Nous entrons, ensuite, brièvement, dans le centre d’achats "Siam Paragon" pour photographier le plancher de l’étage inférieur de celui-ci qui est peint en trompe l’oeil afin de représenter la mer.

Pierre GILLARD: Bangkok - Ville moderne &emdash; 2016-514780

Sanctuaire Erawan, Ratchadamri Road - Bangkok - 20-07-2016.

Nous repartons à pied de la station Siam en empruntant quelques passerelles enjambant les avenues Ratchadamri et Ratchaprasong pour, du haut de l’une d’entre elles, contempler le sanctuaire Erawan. Si vous regardez attentivement les photos de celui-ci, elles devraient vous rappeler quelque chose. En effet, ce lieu fut, hélas, le théâtre, le 17 août 2015 d’un attentat qui fit 20 morts et une centaine de blessés. La Thaïlande non plus n’échappe pas à la barbarie de certains groupuscules fous furieux.

Pierre GILLARD: Bangkok - TGIF Market &emdash; 2016-514791

Thank God It’s Flea Market (TGIF), Ratchadamri Road - Bangkok - 20-07-2016.

À quelques enjambées de là, nous descendons découvrir le "Thank God It’s Flea Market" ou "TGIF Market" qui est implanté devant le méga centre d’achats "Central World". Il s’agit d’un marché convivial, quoique très artificiel, où l’on peut trouver toutes sortes de spécialités culinaires thaïlandaises. On peut y en acheter et les emporter tout comme les déguster sur place tout en écoutant un concert de musiques et de chants traditionnels.

Toutes les photos du TGIF Market.

Pierre GILLARD: Bangkok - TGIF Market &emdash; 2016-514792

Thank God It’s Flea Market (TGIF), Ratchadamri Road - Bangkok - 20-07-2016.

Notre promenade se poursuit sur l’avenue Ratchadamri, très animée. Nous reprenons ensuite le Skytrain vers les stations Nana et Asok à proximité desquelles se situent nos hôtels.

Toutes les photos de la ville moderne de Bangkok.

Pierre GILLARD: Bangkok - Ville moderne &emdash; 2016-514830

Central World, Ratchadamri Road - Bangkok - 20-07-2016.

Le lendemain, notre journée débute avec la visite du musée de la Marine situé sur l’avenue Sukhumvit, mais dans la province de Samut Prakan. Certains aspects de celui-ci concernant l’aviation navale, je vous en parle également plus longuement sur mon blogue aéronautique.

Photos du musée : Aviation - Autres.

Pierre GILLARD: Bangkok - Parc Benjakiti &emdash; 2016-514968

Benjakiti Park - Bangkok - 21-07-2016.

Durant l’après-midi, nous allons effectuer une belle balade au parc Benjakiti situé à distance de marche confortable de mon hôtel. Ce parc est un modèle d’aménagement permettant à différentes activités de coexister sans interférer l’une avec l’autre tout autour d’une vaste pièce d’eau. La surface de la piste cyclable est comparable à celle d’un billard : elle est absolument parfaite. L’arrière-plan vaut le détour, lui aussi, avec une série de gratte-ciels à l’architecture recherchée. Rien à voir avec les laids buildings de Bruxelles ou de Montréal ! Certaines de ces tours sont même équipées d’un héliport à leur sommet. Le soir, nous allons manger dans le quartier arabe non loin de Nana.

Toutes les photos du parc Benjakiti.

Pierre GILLARD: Bangkok - Parc Benjakiti &emdash; 2016-514980

Benjakiti Park - Bangkok - 21-07-2016.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos prises en Thaïlande.


Kanchanaburi

29 août 2016

Pierre GILLARD: Kanchanaburi &emdash; 2016-514367

Kanchanaburi - 19-07-2016.

18 et 19 juillet 2016. Voilà un nom qui ne vous dit probablement rien du tout. Avec celui-ci, on pourrait peut-être imaginer le titre d’un film ou d’un roman : "Mystère à Kanchanaburi" ou "Meurtre(s) à Kanchanaburi", ou, encore "Le Kanchanaburi ne répond plus". Par contre, si je vous parle du Pont de la rivière Kwaï, là, il y a une chance sur deux pour que vous ayez une idée. Si vous pensez au film, pas de chance, ce n’était pas le bon endroit puisqu’il a été tourné au Sri Lanka ! Kanchanaburi est, en fait, en Thaïlande et est un des nombreux lieux où les Japonais ont tenté de réaliser une ligne de chemin de fer (Death Railway) reliant la Birmanie à Bangkok durant la Seconde guerre mondiale en utilisant des milliers de prisonniers de guerre ainsi que de la main d’œuvre asiatique. Bien entendu, ce projet pharaonique ne s’est pas déroulé dans la joie et la bonne humeur, que du contraire, comme en témoignent les nombreux cimetières jalonnant le tracé de la voie ferrée, tel celui de Kanchanaburi.

Toutes les photos de Kanchanaburi.

Pierre GILLARD: Kanchanaburi &emdash; 2016-514220

War Cemetery - Kanchanaburi - 18-07-2016.

Pour s’y rendre depuis Bangkok, nous prenons un minibus de 14 places (bien tassées !) surtout emprunté par les Thaïlandais à l’hôtel Royal. Un peu plus de deux heures de route sont nécessaires pour se rendre, avec, toutefois, l’avantage que le minibus vous dépose face à votre hôtel à Kanchanaburi. Imbattable pour 150 Bahts (6 dollars) si l’on est capable de faire abstraction de la notion de confort !

Pierre GILLARD: Thaïlande : Kanchanaburi Station & Memorial &emdash; 2016-514208

Railway Station & Memorial - Kanchanaburi - 18-07-2016.

Notre visite de Kanchanaburi commence en début d’après-midi par la gare, puis par le cimetière où sont enterrés de nombreux soldat anglais, hollandais et indiens. Juste à côté, se situe le musée "Thailand-Burma Railway Centre" que je parcoure ensuite confortablement à l’air climatisé. Pas de photos permises, par contre.

Toutes les photos de la gare de Kanchanaburi.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Pont de la Rivière Kwai (Kanchanaburi) &emdash; 2016-514341

Pont de la Rivière Kwai - Kanchanaburi - 18-07-2016.

Le fameux Pont de la rivière Kwaï est situé au centre touristique de Kanchanaburi. On peut l’emprunter en train pour une excursion, mais le trajet est très long, semblerait-il pour pas grand chose. Nous nous y rendons en tuktuk à la lumière tombante. Le pont est littéralement envahi par des dizaines de touristes qui occupent la voie alors que, sur la petite place à l’entrée du pont, de la musique country joue à tue-tête. Je m’amuse à photographier les gens qui prennent des selfies; c’est toujours très comique de voir cette forme d’égocentrisme !

Toutes les photos du Pont de la rivière Kwaï.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Pont de la Rivière Kwai (Kanchanaburi) &emdash; 2016-514300

Pont de la Rivière Kwai - Kanchanaburi - 18-07-2016.

Un moment donné, la trompe du train se fait entendre. Dans la précipitation, les touristes quittent le pont ou se réfugient sur des plates-formes installées à certains endroits sur les côtés du tablier. Lentement, le convoi avance pour rejoindre la gare.

Pierre GILLARD: Thaïlande : Pont de la Rivière Kwai (Kanchanaburi) &emdash; 2016-514322

Pont de la Rivière Kwai - Kanchanaburi - 18-07-2016.

Le lendemain matin, toujours en tuktuk, nous partons explorer le "JEATH War Museum" et le Wat Chaichumphon Chanasongkhram situés le long de la rivière ainsi que le cimetière Chungkai établi aux confins de la ville. Au retour, nous faisons halte à un temple chinois avant de nous rendre à "l’Arts Gallery and War Museum" situé près du célèbre pont. En fait, il s’agit plus d’un musée bric-à-brac où l’on trouve tant des choses qui ont rapport à la guerre que d’autres aspects de l’histoire de la Thaïlande. Il y a même un avion Cessna et un hélicoptère Alouette II, mais j’en parle plus en détail dans mon blogue aéronautique. Le matin, du musée, il est possible de prendre d’excellentes photos du pont et, avec un peu de chance, vous pourrez aussi photographier le train partant en excursion sur le pont.

Toutes les photos de l'Arts Gallery & War Museum.

Pierre GILLARD: Kanchanaburi &emdash; 2016-514388

Wat Chaichumphon Chanasongkhram - Kanchanaburi - 19-06-2016.

La chaleur étant intense, nous passons l’après-midi en partie à la piscine de l’hôtel où se baignent également deux familles françaises. Le lendemain matin, nous reprenons un minibus pour Bangkok.

Pierre GILLARD: Kanchanaburi &emdash; 2016-514588

Noble Night Guesthouse - Kanchanaburi - 19-07-2016.

Cliquez sur les photos pour obtenir des images en pleine grandeur

Toutes les photos prises en Thaïlande.


Début - Page précédente - Page suivante - Fin


© Pierre GILLARD 2005-2018